Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
a little matter whatever

Entre imaginaire et réel, bienvenue chez moi.Critiques et actualités littéraires, coups de coeur et découvertes. J'espère que vous trouverez votre bonheur. N'hésitez pas à partager vos avis ou à me contacter si besoin (alittlematterwhatever[at]gmail[point]com). A bientôt !

Le peintre Kaho Nashiki et d’Iku Dekune

Publié le 5 Juillet 2014 par alittlematterwhatever in Critiques Livres illustrés, nobi nobi !

nobinobi-Peintre_couvertureShinya, jeune peintre en bâtiment, est apprenti. Il fait un double apprentissage : celui de la vie, sur les traces d’un père qu’il n’a pas connu, et celui des couleurs, dont la palette infinie exprime la gamme tout aussi complexe des sentiments. Sur le bateau qui le mène à la recherche de la tombe de son père, une mystérieuse inconnue lui remet le pinceau de celui-ci, qui était peintre lui aussi. Un jour, il devra l’utiliser pour peindre ce bateau en blanc. Mais pas de n’importe quel blanc... du blanc d’Utrillo. Tout au long de sa vie, ce pinceau inspirera Shinya dans sa quête du coloris juste, celui qui rendra les gens heureux.

Le peintre est un album qui vous fera passer par plusieurs émotions. La couverture inspirant la nostalgie, j'avoue avoir eu peur de pleurer. Depuis ma lecture de La maison en petits cubes, je me méfie un peu ! Mais finalement,  dans ce titre, c’est l’espoir qui prédomine. Kaho Nashiki nous montre que parfois on ne sait pas vraiment ce que veut notre cœur et ici, Shinya aide les gens à trouver la paix dont ils ont besoin, comme par exemple en aidant Yuki à peindre son logement dans une couleur apaisante et non pas dans une couleur neutre comme elle l’aurait voulu. Le peintre est une histoire pleine de tendresse et de douceur.

Concernant les illustrations, Le peintre nous prouve que les éditions nobi nobi! fonctionnent vraiment par coup de cœur. Le graphisme est loin des illustrations de Kaguya, Pan’pan ou des Couleurs de Bilo. Le style d’Iku Dekune est plus proche des tableaux occidentaux que du kawaï japonais. Certes, c’est assez perturbant au début, mais on trouve, dans les dessins de l’album, une mélancolie, notamment dans le regard rêveur de Shinya. Cependant, je pense que les illustrations, sans compter le texte, beaucoup plus présent, correspondront davantage à un lectorat un peu plus âgé .

nobinobi-Peintre_01

Le peintre est donc un album qui détonne et qui marque. Dans la lignée de La maison aux petits cubes, il est à conseiller à ceux qui ont encore ou qui veulent retrouver leurs âmes d’enfants. Cet album de Iku Dekune et Kaho Nashiki est idéal pour vous faire redécouvrir la beauté du monde qui nous entoure !


Le peintre de Kaho Nashiki et d’Iku Dekune
Edition nobi nobi !
56 pages - 13€50

Le peintre Kaho Nashiki et d’Iku Dekune
Le peintre Kaho Nashiki et d’Iku Dekune
Commenter cet article

Amadis 05/07/2014 11:15

Grâce à Masse Critique, j'ai pu découvrir cet album que j'ai beaucoup aimé malgré le graphisme pour le moins atypique. Du coup, je me retrouve dans ton avis ^^

@ bientôt !
Amadis