Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
a little matter whatever

Entre imaginaire et réel, bienvenue chez moi.Critiques et actualités littéraires, coups de coeur et découvertes. J'espère que vous trouverez votre bonheur. N'hésitez pas à partager vos avis ou à me contacter si besoin (alittlematterwhatever[at]gmail[point]com). A bientôt !

Fille des cauchemars - Tome 1 - Anna de Kendare Blake ♪ You shook me all night long ♪

Publié le 5 Janvier 2015 par alittlematterwhatever in Critiques littéraires, Hachette, Partenariat

fille des cauchemarsLe titre et la couverture ont suffi à me convaincre de lire Fille des cauchemars ! Ils annonçaient un bon moment d’angoisse et même si Halloween est passé, on peut bien se faire peur à Noël, non ?
 

A dix-sept ans, Cas est un redoutable chasseur de fantôme. Aucun revenant ne lui résiste ! Alors quand il reçoit une mystérieuse lettre ayant pour seul texte « Anna à la robe de sang », Cas y voit un défi à relever : Responsable de plus de vingt meurtres, Anna serait le fantôme le plus puissant qu’il ait jamais rencontré. L’adolescent part alors pour Thunder Bay, bien décidé à accomplir sa mission, qui s’annonce plus compliquée que prévu !
 
Fille des cauchemars est un roman qu’il faut éviter de lire le soir avant de s’endormir : frissons garantis ! L’univers dépeint par Kendare Blake nous met directement dans l’ambiance : vieilles maisons qui craquent, cimetière… Tout est fait pour instaurer un climat inquiétant. L’auteur ne lésine pas sur le glauque : âmes sensibles, s’abstenir ! Les fans de la série Supernatural seront d'ailleurs ravis de retrouver une histoire de chasseur, mais finalement Fille des cauchemars m’a plus fait penser au roman Je suis numéro Quatre de Pittacus Lore. En effet, Cas déménage beaucoup, il arrive dans un nouveau lycée, se lie d’amitié avec le looser et Miss populaire… Mais je vous rassure, la comparaison s’arrête là ! L’ambiance est beaucoup plus sombre !

L'avantage, quand on a affaire aux morts, c'est qu'ils sont facile à déchiffrer. Ils n'ont que trois émotions : la haire, la souffrance et la confusion. Ils tuent, certes, mais seulement parce que c'est la seule chose qu'ils leur restent à faire. Les vivants, c'est une autre paire de manches. Ils ont des raisons. Si on me suit, c'est parce qu'on me veut quelque chose. Et ça, ça me plait encore moins.

Les personnages créés par Kendare Blake sont finalement plutôt classiques. La grande originalité réside surtout en Cas, puisque l’histoire est racontée de son point de vue. Et mine de rien, en littérature YA, un point de vue masculin est assez rare pour le noter. Cette narration amène un côté vraiment nouveau car forcément, l’histoire n’est pas la même qu’elle soit racontée par une fille ou par un garçon. Le détachement de Cas m’a beaucoup fait rire. Son humour cynique m’a plu. Suivre ses aventures a été un vrai régal ! Dommage que l’utilisation de la première personne du singulier ne nous permette pas d’en savoir plus sur les personnages secondaires, mais je garde espoir que ma curiosité soit satisfaite dans le second tome. J’ai bien entendu adoré Anna, un fantôme au caractère bien trempé qu’il ne vaut mieux pas embêter. On se l’imagine sans mal ! Aucun doute qu’elle hantera désormais certains de mes cauchemars !

Je me suis toujours méfié des agglomérations ensoleillées aux pavillons flambants neufs, avec leurs garages peints en beige où se logent les grosses voitures, leurs pelouses où s'ébattent des enfants joyeux. On pourrait croire que ces endroits sont moins hantés que les autres, mais c'est faux. Ils cachent mieux leur jeu, les hypocrites. Moi je préfère largement les quartiers comme celui-ci, où un franc parfum de mort vous chatouille les narines à chaque bourrasque de vent.

En bref, si vous aimez les histoires qui font peur, n’hésitez pas à vous jeter sur Fille des cauchemars. Après La légion de la colombe noire, les éditions Hachette n’ont pas fini de venir hanter nos songes ! Un immense merci à Matéïa et à Cécile pour la lecture !

Fille des cauchemars - Tome 1 - Anna
Edition Hachette (Black Moon)
336 pages - 16€90

Commenter cet article