Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
a little matter whatever

Entre imaginaire et réel, bienvenue chez moi.Critiques et actualités littéraires, coups de coeur et découvertes. J'espère que vous trouverez votre bonheur. N'hésitez pas à partager vos avis ou à me contacter si besoin (alittlematterwhatever[at]gmail[point]com). A bientôt !

Tu tueras le père de Sandrone Dazieri ♪ Smoke on the water ♪

Publié le 10 Novembre 2015 par alittlematterwhatever in Critiques littéraires, La Bête Noire, Partenariat

tu tueras le pèreTu tueras le Père est l’un des premiers titres sortis dans la toute nouvelle collection de Robert Laffont : La Bête noire, dirigée par Glenn Tavennec (le directeur de la Collection R). Aux vues de la qualité des ouvrages proposés dans la catégorie YA, il me tardait de découvrir ce que la Bête avait dans le ventre. Verdict : du bon, du très bon même !

Un soir, Colomba Caselli, commissaire en arrêt maladie, est appelée en urgence par son mentor, le commissaire Rovere, sur une scène de crime : une femme a été retrouvée décapitée et son petit garçon reste introuvable. Tout porte à croire que le mari a fait le coup mais Rovere n’y croit pas et demande à Colomba d’enquêter de son côté. La jeune femme fait alors appel à Dante Torre, un expert en disparition. L’homme a lui-même été enlevé quand il était enfant et a passé plusieurs années enfermé dans un silo, séquestré par un homme dangereux qu’il appelait « le Père ».
En examinant la scène du crime, Dante se rend rapidement compte que l’enfant disparu a en réalité été enlevé par son ancien geôlier mais faute de preuves, Colomba et Dante vont devoir enquêter seuls et se confronter aux démons du passé…

Avec une intrigue bien ficelée et efficace, Tu tueras le Père est un roman palpitant qui vous mettra les nerfs en pelote ! Si dans les premières pages, l’histoire s’installe doucement, plus on avance, plus le suspense devient insoutenable. Sandrone Dazieri signe un thriller aussi addictif que réussi, un roman qu'il est difficile de poser ! L’auteur remplit largement sa mission : les six-cent cinquante pages se lisent sans mal !

Il faut dire que Dante et Colomba forment un duo de choc original et attachant. Là, où on a généralement un personnage fort et un autre plus fragile, Sandrone Dazieri préfère créer des héros plus humains, avec chacun leurs forces et leurs faiblesses. L’équilibre du couple est une force pour l’intrigue car l’entraide va être au cœur de leur relation, c'est ce qui justifie les liens qui se tissent entre nos deux héros. Si Colomba affronte plus facilement ses démons, Dante, lui, apporte un côté léger à l'histoire, malgré les événements traumatisants de son passé. Par exemple, sa claustrophobie est tellement développée (à raison, vu son enfermement), que les situations les plus simples telles que se déplacer ou prendre un ascenseur, en deviennent caucasses !

La plume de l’auteur est quant à elle fluide et facile à suivre, même pour quelqu’un qui n’a pas l’habitude des thrillers. Les explications sont claires et on essaie de résoudre l’enquête avec Dante et Colomba (en vain pour ma part car je n'ai pas su deviner le dénouement). Enfin, ce thriller est également dépaysant par son décor. En effet, l'intrigue se déroule en Italie et nous écarte des lieux communs des habitués des thrillers.

Vous l’aurez compris, j’ai adoré Tu tueras le Père, un roman diablement efficace qui offre un bon moment de lecture. A lire sans modération pour tester son sang froid !

Un grand merci à la Bête pour cette lecture palpitante et plus particulièrement à Cécile !

Tu tueras le Père de Sandrone Dazieri
Edition Robert Laffont (la Bête Noire)
672 pages - 21€50

Deep purple - Smoke on the water

Tu tueras le père de Sandrone Dazieri ♪ Smoke on the water ♪
Tu tueras le père de Sandrone Dazieri ♪ Smoke on the water ♪
Commenter cet article