Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
a little matter whatever

Entre imaginaire et réel, bienvenue chez moi.Critiques et actualités littéraires, coups de coeur et découvertes. J'espère que vous trouverez votre bonheur. N'hésitez pas à partager vos avis ou à me contacter si besoin (alittlematterwhatever[at]gmail[point]com). A bientôt !

Il était un rêve de Liz Braswell ♪ Once upon a dream ♪

Publié le 15 Juillet 2016 par alittlematterwhatever in Critiques littéraires, Hachette, réécriture, Partenariat

Il était un rêveÉtant fan de réécritures, il me tardait de découvrir Il était un rêve. Il faut, cependant savoir que ce tome est le deuxième d’une saga de Liz Braswell consacrée aux classiques de Disney. Le premier roman racontait l’histoire revisitée d’Aladdin et le troisième celle de La Belle et la Bête. En France, seul Il était un rêve est sorti, sûrement pour surfer sur le succès du film Maléfique avec Angelina Jolie. Mais quel bilan peut-on tirer de Il était un rêve : lecture de rêve ou cauchemar ?
 
Tout le monde connaît l’histoire de La Belle au bois dormant : la jolie princesse condamnée par une méchante fée à se piquer le doigt sur un fuseau et à tomber dans un sommeil profond. Mais et si cette histoire était fausse ? Si Maléfique avait sauvé Aurore de parents négligents et assoiffés de pouvoir ? À moins que tout ceci ne soit qu’un rêve ?

Avant de vous donner mon avis, je dois préciser que je n'ai pas pu terminer ce roman, dont j'ai abandonné la lecture à la moitié de l'intrigue : ce ne sera donc pas une chronique classique mais je vais plutôt vous expliquer les raisons de cet abandon.


Tout d’abord, j’ai eu beaucoup de mal avec les personnages. Aurore est d’une naïveté affligeante, ce qui la rend insupportable. Elle en a pourtant conscience puisque plusieurs fois elle se le dit : « Je suis pathétique » ou « quelle idiote ». Mais le plus exaspérant reste quand elle se montre égocentrique, obnubilée par ses problèmes personnels.

- C’est normal, reprit Philippe sérieusement. Pour accomplir un acte de bravoure, il faut avoir peur, non ? Les yeux du dragon étaient horriblement méchants, plein de haine, sans âme. C’était atroce, à vous glacer le sang.

- Ça a dû être terrible… Mais bon, vous l’avez tué et après c’était fini, alors que moi, j’ai vécu dans un rêve sans le savoir, on m’a menti en me cachant ma véritable identité, qui étaient mes parents et mes tantes. Tout était faux, un tissu de mensonges.

- Vous avez raison. Je préfère mon histoire de dragon à la vôtre

Non, vous ne rêvez pas, Philippe a mis sa vie en danger pour combattre un dragon mais il lui faut encore plaindre la pauvre Aurore qui a vécu enfermée dans un château, condamnée à assister à des bals pour s’amuser… Quant au fait qu’on lui ait menti sur son identité, Aurore savait où trouver ses parents, elle aurait pu leur parler à tout moment mais Aurore est idiote, comme elle le dit si bien elle-même. Elle n'y a donc pas pensé ! Et si j'avais espoir que le prince Philippe, en faisant son apparition dans Il était un rêve, contrebalance la naïveté d'Aurore, j'ai rapidement déchanté...

De même, le style n’a pas aidé à me faire apprécier cette lecture. L’intrigue est beaucoup trop brouillonne, l’auteure se disperse au point qu'on en a du mal à comprendre où elle veut en venir. Les thèmes du rêve et de la réalité sont vraiment mal traités, l’histoire peine à démarrer, et quand Aurore réussit à se sauver, elle tombe directement sur Philippe. Vivent les coïncidences !

Tous ces points négatifs m’ont malheureusement poussée à ne pas continuer ma lecture. C'est donc avec regret que je ne vous conseillerai pas Il était un rêve.

Il était un rêve de Liz Braswell
Edition Hachette
272 pages - 15€90

Commenter cet article