Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
a little matter whatever

Entre imaginaire et réel, bienvenue chez moi.Critiques et actualités littéraires, coups de coeur et découvertes. J'espère que vous trouverez votre bonheur. N'hésitez pas à partager vos avis ou à me contacter si besoin (alittlematterwhatever[at]gmail[point]com). A bientôt !

Songe à la douceur de Clémentine Beauvais ♪ Je t'oublierai ♪

Publié le 2 Juillet 2016 par alittlematterwhatever in Critiques littéraires, Sarbacane, Clémentine Beauvais

Source: ExterneAlors qu’il n’est pas encore sorti, Songe à la douceur, le nouveau roman de Clémentine Beauvais, fait déjà beaucoup parlé de lui de par son originalité. Ayant adoré Comme des images, il me tardait de le lire et grâce aux éditions Sarbacane, j’ai eu l’occasion de le lire en avant-première. Mais a-t-il été à la hauteur de mes attentes ?

Tatiana a quatorze ans et des rêves pleins la tête, tirés des plus belles romances. À dix-sept ans, Eugène n’attend plus rien de la vie, il est d’un pessimisme impressionnant ! Pourtant, l’adolescente va tomber amoureuse de lui mais va vite être rejetée. Dix ans plus tard, ils se recroisent par hasard, Tatiana est une jeune femme ambitieuse, Eugène, un garçon paumé. Les rôles se sont inversés : Eugène tombe immédiatement sous le charme de Tatiana, mais Tatiana voudra-t-elle encore de lui ?

Avec Songe à la douceur, préparez-vous à découvrir un livre comme vous n’en avez jamais lu ! Si l’histoire peut sembler plutôt classique, Clémentine Beauvais fait preuve d’originalité en écrivant tout le roman en vers et ce style, surprenant au départ, amène beaucoup de douceur à l’œuvre. On se laisse embarquer par la plume de l’auteure : avec Songe à la douceur, Clémentine Beauvais nous prouve que la poésie n’est pas dépassée et qu'elle a encore sa place dans la littérature jeunesse.

Mais le roman de Clémentine Beauvais n’est pas qu'à lire uniquement pour sa forme : les deux personnages principaux sont magnifiques et c'est un bonheur que de les voir évoluer sans sombrer dans la caricature ou le pathos. Ainsi, dix ans plus tard, la timide Tatiana sait ce qu’elle veut alors qu'Eugène, lui, s’enlise dans sa solitude. Leur relation est extrêmement bien dépeinte car elle sonne vraie. Pour écrire Songe à la douceur, Clémentine Beauvais s'est inspirée du roman et de l’opéra Eugène Onéguine, qui date du XIXème siècle, et pourtant, la romance est contemporaine, loin d'être mièvre ou idéaliste, au point que l'on oublie rapidement cette filiation avec un siècle antérieur. Seuls les vers nous le rappellent mais l'intrigue saura parler à chacun, grâce à sa modernité et le caractère atemporel de son intrigue.

Vous l’aurez compris, Songe à la douceur est un gros coup de cœur que je vous conseille de découvrir dès sa sortie en librairie le 24 août prochain surtout si vous cherchez un roman original à lire !

Si vous voulez découvrir un autre avis, je vous laisse consulter celui d'Amadis, avec qui j'ai lu ce roman !

Songe à la douceur de Clémentine Beauvais
Edition Sarbacane
248 pages - 15€90

Luciole - Je t'oublierai

Commenter cet article