Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
a little matter whatever

Entre imaginaire et réel, bienvenue chez moi.Critiques et actualités littéraires, coups de coeur et découvertes. J'espère que vous trouverez votre bonheur. N'hésitez pas à partager vos avis ou à me contacter si besoin (alittlematterwhatever[at]gmail[point]com). A bientôt !

Et vous que feriez-vous si vous pouviez voir le futur et que personne ne vous croie ?

Publié le 7 Juillet 2011 par alittlematterwhatever in Critiques littéraires, Albin Michel, Bernard Werber

Adepte de la "philosophie" Werber, j'avais depuis un petit moment le livre dans ma bibliothèque. Je me suis enfin décidée à le lire. Et une fois de plus Bernard Werber nous transporte.
Au d
ébut l'histoire me... gênait un peu. Le fait que Cassandre, une jeune fille de dix-sept ans se retrouve dans une ancienne déchetterie avec quatre clochards, c'était un peu surprenant. Et puis finalement, Werber nous livre une belle leçon : ce sont ceux qui ont été rejetés qui vont nous sauver quand Cassandre prévoit des catastrophes. Après tout, qui d'autres pouvait aider Cassandre dans sa quête à part des gens qui sont déjà si bas dans "l'échelle sociale" définie par notre société, que l'avenir ne pouvait donc effrayer. Ce sont ceux qui ont le moins à perdre. L'auteur nous fait réfléchir sur une question qui est d'actualité. Peut-on changer les choses ? On se reconnait tous, je pense, dans la vision des "quatre déchets humains", comme ils aiment s'appeler. L'avenir ne nous semble pas forcément rose. Il suffit de regarder les informations : terrorisme, crise économique, dérèglement climatique, maladie... Pourtant nous continuons d'espérer et Cassandre nous apprend qu'une seule personne suffit à changer le futur.

«
Le futur s'écrit aujourd'hui. C'est parce que certains imaginent maintenant un monde meilleur que ce monde meilleur pourra un jour exister. Tout le bien qui est le nôtre actuellement a été pensé, ou rêvé, un jour par l'un de nos ancêtres. Si cet ancêtre n'y avait pas pensé, cela n'existerait pas. » ( p 139 )

Ce l
ivre nous apprend à rêver, à espérer.



 

Le miroir de Cassandre de Bernard Werber.
Edition Albin Michel
631 pages - 21,75€

 

Commenter cet article