Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
a little matter whatever

Entre imaginaire et réel, bienvenue chez moi.Critiques et actualités littéraires, coups de coeur et découvertes. J'espère que vous trouverez votre bonheur. N'hésitez pas à partager vos avis ou à me contacter si besoin (alittlematterwhatever[at]gmail[point]com). A bientôt !

Eternité de Jess Rothenberg : ♪ Boulevard of the broken dreams ♪

Publié le 17 Avril 2012 par alittlematterwhatever in Critiques littéraires, Jess Rothenberg, De la martinière Jeunesse

-ternit--982592-250-400Avec Eternité de Jess Rothenberg, je pensais lire un roman léger et ça a été tout le contraire. J’ai découvert une histoire poignante, une réflexion sur le deuil.


Brie avait tout : une existence paisible en Californie, une famille parfaite, des amis géniaux, et Jacob, un petit-ami que toutes les filles lui enviaient. Mais quand Jacob lui annonce brutalement qu'il ne l'aime pas, son coeur se brise, littéralement, et elle meurt sur le coup. Son âme quitte le monde des vivants pour rejoindre celui des morts. Dans un coin reculé du paradis, Brie rencontre Patrick, qui jouera pour elle le rôle de chevalier servant et l'aidera à franchir les cinq étapes du deuil : le déni, la colère, la négociation, la tristesse et l'acceptation. Un parcours difficile... Surtout quand le monde, qu'on croyait si beau et parfait, s'avère craquelé de toute part et miné par de lourds secrets...Brie, sensible et émouvante dans sa quête, aura beaucoup de choses à apprendre avant d'arriver à l'acceptation...

J’ai déjà lu des livres sur la perte et le deuil, comme Fais un vœu d’Alexandra Bullen, par exemple, ou encore Deux filles sur le toit d’Alice Kuipers. Pourtant, Jess Rothenberg aborde ce thème d’une façon très différente : on ne suit pas l’histoire de ceux qui restent sur Terre mais celle qui meurt. J’ai été touchée par Brie, cette adolescente qui doit se remettre de sa propre mort. Jess Rothenberg nous montre que la mort n’est pas forcément « facile » et imagine ainsi que le défunt a lui aussi cinq étapes à franchir pour accepter son sort : le déni, la colère, la négociation, la tristesse et l’acceptation. On suit donc l’adolescente, dévastée dans un premier temps. Elle évolue grâce à l’aide de Patrick, ce garçon mystérieux, qui va la guider dans cette nouvelle « vie ». Après tout, l’éternité, ça peut être long ! J’ai beaucoup aimé ce garçon dont on ne sait finalement pas grand-chose, il apporte une touche d’humour à ce roman souvent poignant.

L’écriture de l’auteur est fluide et permet une lecture facile. Une fois commencé, il vous sera difficile de poser ce livre. J’ai beaucoup aimé Eternité pour son histoire mais aussi pour sa forme : vous avez déjà vu la splendide couverture, mais en feuilletant le roman, vous vous apercevrez  que le chapitrage est extrêmement bien fait. L’auteur a découpé le livre en donnant à chaque chapitre un titre de chanson, mais en faisant attention de lui attribuer un titre en cohérence avec le chapitre. On ne peut que constater le travail fourni par l’auteur, et forcément, ça aide à apprécier le livre.

En publiant Eternité, La Martinière Jeunesse nous montre, une fois de plus, qu’il publie des ouvrages de qualité. Quand je vois un livre édité par La Martinière, je n’hésite pas trop longtemps et le roman rejoint rapidement ma PAL !

 Eternité de Jess Rothenberg
Edition de La Martinière Jeunesse
414 pages - 14,90€

 

Boulevard of the broken dreams - Green Day  ♪

 

 

Commenter cet article

Archessia 08/05/2012 06:56

C'est marrant comme on est quasi tous partis avec la sensation de lire quelque chose de léger, tout ça. Puis BOUM ! avalanche d'émotions.
Tu en parles vraiment bien en tout cas, c'est très touchant.