Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
a little matter whatever

Entre imaginaire et réel, bienvenue chez moi.Critiques et actualités littéraires, coups de coeur et découvertes. J'espère que vous trouverez votre bonheur. N'hésitez pas à partager vos avis ou à me contacter si besoin (alittlematterwhatever[at]gmail[point]com). A bientôt !

L'âge des miracles de Karen Walker Thompson ♪ Tomorrow will be Kinder ♪

Publié le 7 Juin 2012 par alittlematterwhatever in Critiques littéraires, Karen Walker Thompson, Presse de la cité

L-Age-des-miracles.jpgEn lisant certains résumés, on peut déjà savoir quand un livre va nous plaire. Parfois, il y a des mauvaises surprises, d’autres fois, il y a de vrais coups de cœur. L’âge des miracles fait partie de la deuxième catégorie, c’est l’un des meilleurs livres que j’ai lu depuis longtemps!


Un matin d’octobre, Julia, comme tous les autres habitants du monde, apprend que la rotation de la Terre a ralenti. Les journées durent plus longtemps, passant de vingt-quatre heures à vingt-six, trente, trente-huit heures… Ce changement cause des effets désastreux sur la gravité, les marées mais également sur le cerveau humain : il faut s’adapter à ce nouveau rythme et continuer de vivre. C’est dans ce contexte déroutant que Julia grandit. Elle a onze ans, l’âge où tout est possible : son corps change, sa vision du monde qui l’entoure : peu à peu elle quitte l’enfance pour l’adolescence, l’âge des miracles.

 

Alors que je venais de terminer la trilogie de Susan Beth Pfeffer, Chroniques de la fin du monde, j’avais envie de me replonger dans un livre catastrophe. Pourtant, L’âge des miracles est bien plus qu’un simple roman d’anticipation, c’est avant tout un livre d’apprentissage : l’histoire d’une petite fille qui entre dans l’adolescence. Quand j’ai découvert que Julia avait seulement onze ans, j’ai eu peur de ne pas réussir à l’aimer : mes onze ans remontent à loin, et je dois dire que j’ai eu peur des clichés. Mais finalement j’ai adoré l’héroïne : ses doutes, ses interrogations, sa timidité font d’elle un personnage auquel il est facile de s’attacher. On la voit grandir petit à petit, essayer de comprendre le monde et d’y trouver sa place, surtout maintenant qu’elle sait que l’avenir est incertain. Imaginez-vous vivre sans savoir combien de temps s’écoulera entre deux levées de soleil. Autant vous dire que l’histoire est prenante et angoissante. Une fois commencée, vous aurez du mal à arrêter votre lecture.

 

La plume de Karen Thompson Walker est agréable à lire. Alors que les romans racontés à la première personne du singulier se sont développés, l’auteure joue l’originalité : ici, c’est la Julia adulte qui raconte son adolescence. Elle nous livre donc son ressenti, son vécu, le tout avec tonalité un peu froide. En effet, j’ai été surprise du ton un peu distant, employé. Pourtant, c’est ce qui fait le succès du livre : il vous donne froid dans le dos et je vous jure qu’après cette lecture, vous ne pourrez plus vous empêcher de vérifier que le soleil se lève et se couche.

 

Un grand merci à Babélio et son opération masse critique ainsi qu’aux éditions Presse de la Cité pour cette belle découverte.

 

 


 

L'âge des Miracles de Karen Walker Thompson

Edition : Presse de la Cité

331 pages - 19,90€

 

Tomorrow will be kinder - Secret Sisters  ♪

 

Commenter cet article

Mei 08/06/2012 12:05

Ton avis m'a pour le moins intrigué... peut être que je te l'emprunterais un jour (quand j'aurais fini Chroniques de la fin du monde, par exemple lol)

alittlematterwhatever 08/06/2012 12:06



Ah ben c'est pas demain la veille alors XD