Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
a little matter whatever

Entre imaginaire et réel, bienvenue chez moi.Critiques et actualités littéraires, coups de coeur et découvertes. J'espère que vous trouverez votre bonheur. N'hésitez pas à partager vos avis ou à me contacter si besoin (alittlematterwhatever[at]gmail[point]com). A bientôt !

"La peur s'est agrippée à moi comme un cadavre voulant s'extirper d'une tombe."

Publié le 7 Juillet 2011 par alittlematterwhatever in Critiques littéraires, Albin Michel, Alice Kuipers

Deux-filles-sur-le-toit-Alice-Kuipers« Quand une catastrophe vous tombe dessus, ça vous engourdit, ça vous coupe de la réalité. Vous avez le sentiment d'être mort intérieurement ». Comme vous l'aurez compris, je ne me suis pas beaucoup éloignée du thème de Fais un vœu. Le Deuil et la reconstruction de soi étaient devenus, sans le vouloir, le thème de la semaine.

Après le très bon
Ne t'inquiète pas pour moi, Alice Kuipers revient avec un roman tout aussi touchant. Depuis la lecture de ce premier roman, j'avais hâte de découvrir un nouveau livre de cette auteur. En effet, j'avais été troublée par la plume d'Alice Kuipers et ma lecture l'a confirmé : Alice Kuipers est une vraie poète.
Deux filles sur le toit raconte l'histoire de Sophie, ou plutôt devrais-je dire qu'avec deux filles sur le toit, Sophie nous raconte son histoire puisqu'il s'agit d'un journal intime. Après la mort de sa sœur ainée, une psychologue lui conseille de retranscrire son quotidien, ses pensées dans un carnet qu'elle lui donne. Le roman est simple mais efficace, ça a été un véritable coup de cœur.

«
Je fixe les mots noire comme des petites araignées, les regarde tisser leur toile. Il y a quelque chose de plaisant à remplir une page blanche, même si je n'avouerais jamais cela à Lynda. Ce cahier vierge, elle me l'a donné quand je suis allée la voir mardi.
- Ecrire d
ans ce cahier t'aidera à te souvenir
- Et si je n'en a
i pas envie ?
- Tu devrais,
à mon avis.
- Ça ne change
ra rien.
- Faudrait peut- ê
tre que tu essaies.
J'ai l
evé les yeux au ciel. »

So
phie doit écrit son journal dans un but bien précis : l'aider à extérioriser sa peine. Depuis le décès de sa sœur, l'adolescente s'est recroquevillée sur elle-même et s'éloigne de plus en plus de sa mère et de ses amies. Elle se sent seule et incomprise, après tout, qui pourrait comprendre ce que c'est, que de perdre sa sœur ? On souffre avec la jeune fille. Plusieurs fois, je me suis sentie embarrassée : c'était presque trop intime, trop indécent avec l'impression de voler un moment de vie, un souvenir d'une personne que je ne connaissais pas. En effet, ici, passé et présent se mélangent. Dans son cahier, Sophie relate son présent mais également des morceaux de son passé. On apprend alors à connaître Emily, la sœur de l'héroïne, et ces moments partagés ont été difficile à lire. J'y ai retrouvé une relation fraternelle intense. Sophie adulait sa sœur comme elle pouvait la détester quand elle lui piquait ses vêtements. Alice Kuipers a su retranscrire à merveille une histoire d'un réalisme poignant.
Sophie n'es
t pas parfaite. Parfois, elle n'a pas un comportement rationnel. Elle s'emporte souvent contre sa mère et elle sait qu'elle n'agit pas bien. Elle le sait et en souffre d'autant plus. Le sentiment de culpabilité qui l'assaille fait d'elle l'une des héroïnes qui m'a le plus émue. A travers ses yeux, on voit également la souffrance de sa mère. Une mère qui est partagée entre la perte de sa plus grande fille et la survie de la plus jeune.

Vous l'aurez compr
is. Deux filles sur le toit est un roman qui m'a réellement touché. Plus ma lecture avançait, et plus j'étais bouleversé. J'ai d'ailleurs versé des grosses larmes dans le train qui m'emmenait travailler, c'est pour vous dire. Si vous ne connaissiez pas cette auteur, je vous conseille vivement de vous plonger dans l'un de ses romans, vous ne le regretterez pas. En tout cas, pour ma part, Alice Kuipers fait maintenant partie de ma liste d'auteurs à suivre ! 


 

Deux filles sur le toit d'Alice Kuipers
Edition Albin Michel
250 pages – 13€50

 

Commenter cet article

Luna 03/12/2013 08:24

Ce roman m'a également beaucoup touchée.