Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
a little matter whatever

Entre imaginaire et réel, bienvenue chez moi.Critiques et actualités littéraires, coups de coeur et découvertes. J'espère que vous trouverez votre bonheur. N'hésitez pas à partager vos avis ou à me contacter si besoin (alittlematterwhatever[at]gmail[point]com). A bientôt !

Les faucheurs sont les anges d'Alden Bell ♪ Don't fear the Reaper ♪

Publié le 23 Avril 2012 par alittlematterwhatever in Critiques littéraires, Alden Bell, Bragelonne

les-faucheurs-sont-les-anges-928752.jpgSi en lisant Les faucheurs sont les anges, vous vous attendiez à avoir une histoire d’anges, vous vous trompez énormément !


Dans un monde apocalyptique, Temple tente de survivre. Elle a quinze ans et n’a connu que ce monde infesté par les zombies, car un jour, les morts se sont relevés, anéantissant le monde tel que nous le connaissions. Seule, l’adolescente erre et voyage : difficile de rester au même endroit quand votre chair attire les limaces, comme Temple les appelle.
 

 

Difficile d’exprimer ce que j’ai ressenti à travers cette lecture. Les faucheurs sont les anges est l’un de ces livres qui vous marque sans que vous vous en rendiez compte. Je résumerai le livre d’Alden Bell comme étant un « road-trip après la mort ». Le monde créé par l’auteur est désolant, la civilisation semble quasiment disparue. La Terre est abandonnée aux mains des zombies, les humains vivent dans des camps retranchés en micro-société. Vous l’aurez compris : le décor peint par Alden Bell est dur, sauvage, sans concessions. Pourtant, au-delà de ce sentiment d’horreur décrit par l’auteur, j’ai trouvé ce livre optimiste et plein d’espoir. A travers les yeux de Temple, il nous montre la beauté du monde et comme il le dit si bien «  Il n’y a pas d’enfer assez profond pour empêcher le mal d’y entrer ». L’écriture est poétique et même si j’ai eu du mal avec l’absence de ponctuation au niveau des dialogues, je n’ai pu que m’émerveiller face au style et à la plume de l’auteur.
 

 

« Pour tout dire, un tel spectacle pourrait faire penser que le monde, au lieu de subir un cataclysme, s’est figé au beau milieu de sa construction, et que, en réalité, la main divine du Bâtisseur connaît un arrêt momentané, que cette structure squelettique évoque davantage la promesse, l’espoir et l’ingéniosité que la déchéance et la ruine. »
 

 

J’ai beaucoup aimé le personnage de Temple, cette petite fille qui a dû grandir trop vite. Malgré son caractère bien trempé, elle reste fragile et on devine les épreuves qu’elle a dû traverser. Elle s’interroge beaucoup sur le monde qui l’entoure et c’est elle qui fait la différence : grâce à Temple, le roman d’Alden Bell marque les esprits et dépasse la simple qualification de « livre sur les zombies » en en faisant un roman initiatique.
 

 

Pour moi, le seul point noir, c’est la référence à la religion. L’auteur mentionne souvent Dieu et fait de nombreuses allusions au Christianisme : Baptème, Paradis… Cela pourrait gêner certains lecteurs. Malgré ce détail, Les faucheurs sont les anges est un excellent roman que je ne peux que vous conseiller ! Un livre sur l’amour et la haine, le désespoir et l’espoir !

 

 

 


 

 

Les Faucheurs sont les anges d'Alden Bell

Edition : Bragelonne

288 pages - 18€

 

Don't fear the reaper - Blue Oÿster Cult  ♪

 

Commenter cet article

Mei 24/04/2012 11:53

Ton avis m'intrigue... Ce livre me tente sans me tenter, à la fois XD
Le côté religieux me rebute, alors que toute la philosophie de l'espoir malgré les ruines, au contraire, m'attirerait.
Je crois que je passerais tout de même mon tour pour celui-ci.

alittlematterwhatever 24/04/2012 12:18



je ressens la même chose, ce livre est très bizarre XD