Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
a little matter whatever

Entre imaginaire et réel, bienvenue chez moi.Critiques et actualités littéraires, coups de coeur et découvertes. J'espère que vous trouverez votre bonheur. N'hésitez pas à partager vos avis ou à me contacter si besoin (alittlematterwhatever[at]gmail[point]com). A bientôt !

Level 26 : Dark Prophecy, un meutrier pas si effrayant.

Publié le 28 Octobre 2011 par alittlematterwhatever in Critiques littéraires

Après un premier tome vendu à plus d’un million d’exemplaires, Anthony E. Zuiker, créateur et scénariste de la série télé Les Experts, signe un second volume à Level 26 intitulé Level 26 : Dark prophecy.


Nous retrouvons ici Steve Dark, le héros du premier opus. Cet homme est le meilleur chasseur de criminel du monde. Il a la capacité de se glisser dans la peau des tueurs les plus fous, il arrive à penser comme eux pour mieux les traquer. Après avoir résolu l’affaire Sqweegel, Dark quitte les Affaires Spéciales, branche du FBI pour laquelle il travaillait. Pourtant, quand un mystérieux tueur fait son apparition en s’inspirant des cartes du tarot pour la mise en scène de ses crimes, Dark décide de mener l’enquête.

Si j’avais beaucoup aimé le premier tome, je n’ai pas éprouvé la même passion lors de ma lecture de Dark prophecy. Certes, Zuiker a écrit un très bon roman policier, mais je l’ai trouvé beaucoup moins réussi : si Level 26 glaçait le sang en nous faisant pénétrer dans l’esprit de Sqweegel, j’ai trouvé que le « Tueur aux cartes » était beaucoup moins convaincant. De plus les crimes n’ont rien d’extraordinaire et les personnages sont brouillons :
- Dark est juste là pour son enquête et le personnage n’est pas vraiment exploité. Sans en dire trop, je pense que, vu le passé du policier, l’auteur aurait pu un peu plus étoffer le héros. J’aurais aimé que
Dark réfléchisse un peu plus : les conclusions lui viennent trop facilement. C’est à peine crédible.
- Constance et Riggins ne sont là que pour faire… joli. Pourtant membres des Affaires Spéciales, ils peinent finalement à résoudre l’enquête. On les sent légèrement à la traine. Sans compter que j’ai trouvé Riggins complètement à côté de la plaque dans ses recherches de suspects !
- L’introduction du personnage de Lisa Graysmith est, quant à elle, complètement bâclée. On sent la fille pas claire à quinze kilomètres.
Pour les personnages, c’est donc plutôt raté !

 

L’histoire aurait pu, malgré tout, rattraper le manque de profondeur des personnages. Avec les premiers meurtres, j’étais pleine d’espoir : une mise en scène horrible, un mystère, mais le rythme s’est vite essoufflé. Il a fallu une journée pour que Dark comprenne le mode opératoire du tueur. Et pour les meurtres, si les premiers sont très bien réussis, on peut se demander si par la suite, le tueur ne s’est pas un peu lassé du travail à fournir car, pour les derniers meurtres, je n’aurais pas fait le rapprochement avec les cartes du tarot, la ressemblance devenant de moins en moins flagrante.

 

Enfin bref, tout va trop vite. J’ai eu l’impression que Zuiker a essayé de nous en dire le plus possible dans un nombre limité de pages. C’est difficile à expliquer mais le résultat est assez brouillon. Espérons juste que le troisième tome sera plus élaboré.

 

 

 

 

Level 26 – Tome 2 – Dark prophecy d’Anthony E. Zuiker
Editions : Michel Lafon
365 Pages - 19,50€

Commenter cet article

Mei 29/10/2011 12:55


Ce n'est pas le genre de livre que j'aprécie de lire... Trop glauque pour moi, surtout avec le monsieur bizarre en latex qui fait peur brrrr XD
Je passe mon tour pour celui ci !


alittlematterwhatever 30/10/2011 20:37



looool, il n'y est même pas dans celui-ci, d'ailleurs, ça s'est ressenti, il faisait beaucoup moins peur du coup pfff pas drôle