Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
a little matter whatever

Entre imaginaire et réel, bienvenue chez moi.Critiques et actualités littéraires, coups de coeur et découvertes. J'espère que vous trouverez votre bonheur. N'hésitez pas à partager vos avis ou à me contacter si besoin (alittlematterwhatever[at]gmail[point]com). A bientôt !

Sweet Sixteen d'AnneLise Heurtier ♪ Rosa ♪

Publié le 20 Août 2013 par alittlematterwhatever in Critiques littéraires, Casterman

sweet sixteenL’histoire m’avait fait envie dès le départ et l’avis d’Amadis n’a fait que confirmer que je devais lire Sweet Sixteen. J’ai donc profité d’un week-end tranquille pour enfin le sortir de ma PAL !
 
Molly et Grace vont toutes les deux avoir seize ans, c’est pourtant leur seul point commun. Molly est noire et Grace est blanche, ce n’est pas grand-chose. Mais nous sommes en 1957, et à cette époque, l’inégalité entre noirs et blancs est plus que courante : « Egaux mais séparé » était la devise de l’époque, et on repassera niveau équité ! Pourtant 1957 est une année spéciale : pour la première fois aux Etats-Unis, un lycée blanc va ouvrir ses portes à neuf étudiants noirs : un vrai bouleversement social que nous suivons à travers le regard de Molly et Grace.
 
Sweet Sixteen m’a bouleversé. Ce roman est une claque : si je savais que le racisme avait été une réalité encore plus violente qu’aujourd’hui, je n’avais pas conscience de la gravité de la situation. 1957, c’était il y a 56 ans. En France, les femmes ont eu le droit de voter en 1944 et en 1957, aux Etats-Unis, les noirs n’avaient même pas le droit de parler à un blanc. J’ai vraiment été choquée par la discrimination et la brutalité à laquelle ils devaient faire face. Car Sweet sixteen est un roman inspiré de faits réels, ce que je trouve d’autant plus triste. Tout au long de ma lecture, j’ai eu le cœur serré pour Molly mais j’ai également beaucoup aimé Grace. Chacune, à sa façon, fait preuve d’un courage hors du commun.
 
La plume d’Annelise Heurtier est fluide et agréable. Malgré la violence des faits, l'auteur réussit à nous faire ressentir l’espoir qui anime ses héroïnes. Après tout, l’adolescence est une période où l’on croit tout possible.

« Blottie dans l'odeur de sa grand-mère, elle sentit pourtant que la déception prenait le dessus. Quand, à son tour, elle serait grand-mère, elle n'avait pas envie de se retrouver à devoir expliquer à ses petits-enfants pourquoi ils ne pouvaient pas aller au parc d'attraction avec les blancs. »
 
Parler d’un roman tel que Sweet sixteen est compliqué. Le sujet qu'il aborde est tel que j’ai envie de protester, d’hurler face à cette injustice, surtout que finalement, le racisme n’est pas une affaire réglée. Le livre d’AnneLise Heurtier amène donc à réfléchir sur nos actes passés et futurs car après tout, il y a différentes formes de discrimination. On ne devrait pas oublier des faits de cette importance. C’est une histoire à lire, non pour se divertir mais bien pour se souvenir que l’Egalité n’est pas une chose acquise et que des gens se sont battus pour la vie que nous menons aujourd'hui ?

 


Sweet Sixteen d'AnneLise Heurtier
Edition Casterman
217 pages - 12€

Rosa - Pascal Obispo

 

Commenter cet article

Amadis 22/08/2013 01:31

Un roman que j'ai beaucoup aimé. Contente qu'il t'ait également plu !

alittlematterwhatever 22/08/2013 11:07

Merci de m'avoir permis de le découvrir

Pauline 20/08/2013 19:27

Une sacrée référence! J'ai aussi eu un coup de cœur pour ce roman! :D

alittlematterwhatever 21/08/2013 21:32

L'histoire était tellement forte que je savais que j'allais aimé. La plume de l'auteur en a fait un coup de coeur

Merci pour ton commentaire

Enigma 20/08/2013 16:38

Ce livre me fait de l’œil! =)

alittlematterwhatever 21/08/2013 21:31

Je te le conseille vraiment. En plus, il se lit super rapidement !

cledesol 20/08/2013 10:47

J'ai lu ce livre, peu après sa sortie, et tout comme toi, j'ai adoré. Ce mélange de fiction et de faits historiques, pas si lointain, en font en effet un roman poignant.

alittlematterwhatever 21/08/2013 21:33

Voilà, un moment je me suis mise à compter et là, le choc... 60 ans seulement. Ca fait peur franchement.