Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
a little matter whatever

Entre imaginaire et réel, bienvenue chez moi.Critiques et actualités littéraires, coups de coeur et découvertes. J'espère que vous trouverez votre bonheur. N'hésitez pas à partager vos avis ou à me contacter si besoin (alittlematterwhatever[at]gmail[point]com). A bientôt !

Rencontre avec Caroline Ayrault !

Publié le 28 Février 2014 par alittlematterwhatever in Rencontre - Dédicaces - interview, Sarbacane

couv71797500

Je vous en ai déjà parlé mais le 5 mars est un grand jour puisqu'une nouvelle collection va voir le jour : Pépix, le bébé des éditions Sarbacane ! A cette occasion, je vous propose d'en savoir plus sur Caroline Ayrault, l'illustratrice de Sacrée Souris, l'un des deux romans qui lancera Pépix. Pour plus d'informations sur la collection, je vous renvoie sur ma présentation (ici). Sans plus tarder, laissons la parole à Caroline !

caroline

- Comment t'es-tu retrouvée dans l'incroyable aventure Pépix?
En septembre 2013, j'ai reçu un appel de Frédéric Lavabre (le Directeur Général de Sarbacane), me proposant d'illustrer Sacrée Souris. Je l'avais rencontré quelques mois auparavant pour lui présenter mon book et la chance et le destin on fait que je suis tombée au bon moment et que les Editions Sarbacane m'ont rappelée.

- J’ai lu que Sacrée souris était ton premier roman illustré. As-tu eu une approche différente par rapport à tes autres travaux ?
Sacrée Souris est effectivement mon premier roman illustré, mais je suis une passionnée d'illustration depuis longtemps. J'ai toujours rêvé d'illustrer des livres et avec Sacrée Souris, mon rêve s'est réalisé! Généralement, j'aime créer des illustrations en couleurs et rarement en noir et blanc. J'ai donc eu une approche différente pour Sacrée Souris, où les illustrations sont uniquement en noir et blanc. Cette technique est très intéressante car le niveau de gris permet de se concentrer sur les jeux d'ombres et de lumières, et au final j'ai l'impression qu'on va plus vite à l'essentiel de l'image, les compositions sont plus fortes.

 

sacrésouris2

- Comment s’est passé la collaboration avec Raphaële Moussafir ? Avez-vous travaillé d’une manière spécifique ?
Durant le travail d'illustration du texte, j'ai surtout été en contact avec Tibo Bérard le directeur de la collection Pépix, ainsi que la graphiste Charlotte Nadaud. C'est eux qui se chargeaient d'établir de contact entre Raphaële et moi. Nous nous sommes tous rencontré une fois seulement à une étape clef du projet pour que chacun donne son avis sur la maquette du livre et sur les esquisses de l'ensemble des illustrations. Mon travail d'illustratrice a été plutôt solitaire, j'ai pu me plonger entièrement dans l'univers du livre et travailler à mon rythme, selon mes envies et mes inspirations.

- Tu as donc eu l’histoire et ensuite tu as fait les illustrations ?
Au départ, Frédérique Lavabre m'a envoyé un premier jet de l'histoire (une vingtaine de pages), pour que j'ai une idée du ton du récit et pour que je puisse voir si Sacrée Souris m'inspirait. J'ai tout de suite accroché avec l'humour de la petite souris, de plus je puise souvent mon inspiration dans les animaux, du coup j'ai été ravie que les personnages soient des souris. J'ai d'abord fais quelques essais d'illustrations sur les personnages principaux et 2-3 scénettes, pour que l'on soit tous d'accord sur le style des illus et le design des souris. Ensuite, Raphaële Moussafir étant occupée à remanier son texte, j'ai reçu les pages du livre au fur et à mesure de l'écriture, découvrant chaque semaine les nouvelles péripéties de la petite Léonore et de son peuple souris.

sacrésouris

- Est-ce que Tibo Bérard et la graphiste avait déjà une idée bien précise des illustrations qu’il fallait ou tu as fait des dessins que tu as ensuite proposé ?
Tibo Bérard et Charlotte Nadaud avaient en tête un style d'illustration assez jeté et bien senti, et j'imagine qu'ils m'ont contactée car ils pensaient que je pourrais correspondre au style qu'ils recherchaient pour Sacrée Souris. Ensuite au niveau du travail d'illustration, une fois les tests d'illus approuvés, j'ai fait des esquisses au crayon pour l'ensemble du livre. Avec Tibo, Charlotte et Raphaële nous avons fait une réunion pour que chacun donne son avis sur les esquisses (cadrages, expressions des personnages), et une fois cette étape validée, j'ai pu réaliser les illustrations finales. Du coup, durant tout le projet j'ai été très libre d'illustrer ce qui m'inspirait vraiment.

- Quels sont tes projets ? Est-ce qu'on t'a proposé de travailler pour un prochain roman Pépix, est-ce qu'on va te retrouver dans des illustrations plus colorées ?
J'espère avoir l'occasion d'illustrer de nombreux autres livres par la suite, d'ailleurs je travaille actuellement sur un nouveau roman Pépix, mais je n'en dirais pas plus! Les illustrations en couleurs seront donc à remettre à plus tard, pour la collection Pépix je resterai dans le noir et blanc.

caro1


- Est-ce qu'on aura la chance de te voir prochainement en dédicaces ? (oui j'ai vu sur ton blog tes dédicaces Sacrée Souris et elles sont juste trop mignonne)
Ravie que mes petites souris dédicacées t'ait plues, je les ai dessiné pour des proches. Je ne sais pas du tout s'il y aura des séances de dédicaces pour Sacrée Souris, c'est le suspens pour moi aussi!

- Un dernier mot pour la fin ?
C'était un plaisir de répondre à tes questions, j'espère que la collection Pépix et Sacrée Souris sauront séduire un large public, car même si ces livres sont destinés aux 8-12 ans, je me suis beaucoup amusée à la lecture de cette histoire, alors que mes 12 ans sont loin derrière moi !

N'hésitez pas à visiter le blog de Caroline Ayrault et à y découvrir toutes ses superbes illustrations !

Un grand merci à Caroline Ayrault qui a pris le temps de répondre aux questions et également à Lucie de Sarbacane qui m'a proposé cette interview. J'ai adoré !
 

1483313_10152112657639224_238920005_n

Rencontre avec Caroline Ayrault !
Rencontre avec Caroline Ayrault !
Commenter cet article

Marinette 13/03/2014 08:16

Une jolie interview :)