Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
a little matter whatever

Entre imaginaire et réel, bienvenue chez moi.Critiques et actualités littéraires, coups de coeur et découvertes. J'espère que vous trouverez votre bonheur. N'hésitez pas à partager vos avis ou à me contacter si besoin (alittlematterwhatever[at]gmail[point]com). A bientôt !

Au commencement, il y avait Bob de Meg Rossoff ♪ J'aimerai trop qu'elle m'aime... ♪

Publié le 20 Mai 2012 par alittlematterwhatever in Critiques littéraires, Hachette, Meg Rossoff

commencement-avait-bob-dieu-mal-crane-meg-ros-L-4aDdXR.jpegLorsque j'ai lu le résumé, j'avais tout de suite été attiré par le côté décalé du roman de Meg Rosoff. Pourtant, Au commencement il y avait Bob a été une grosse déception!

La quatrième de couverture était pourtant prometteuse : Bob est un adolescent ordinaire, mais c'est aussi le Dieu de la Terre. Un jour, il croise le regard de Lucy, une jolie humaine, c'est le coup de foudre. Le problème est que quand il tombe amoureux (et ça arrive souvent), une pluie de catastrophes s'abat sur la Terre.

La première chose à retenir, c'est que Bob n'est pas un adolescent normal ! Ce garçon rassemble à lui seul les sept péchés capitaux : orgueil, luxure, paresse, égoïsme, colère... Je n' ai jamais vu un héros aussi détestable. Bob se moque des autres, il ne pense qu'à lui. Et pire que tout, Bob n'a que le sexe en tête parce qu'il ne tombe pas amoureux de Lucy, non, il a envie d'elle, nuance. Finalement, Bob n'est pas un adolescent normal, c'est un cliché vivant : le garçon qui ne pense pas avec sa tête mais avec ce qu'il a dans le pantalon. Malheureusement pour l'histoire, les autres personnages ne sauveront pas le livre. Mona, la mère de Bob, est complètement irresponsable, Lucy est quasiment inexistante sauf quand il s'agit de se pâmer devant Bob. Seule Estelle, une autre déesse, a réussi à avoir ma sympathie.

Quant à l'histoire, je n'y ai pas vu grand intérêt. Le suspense n'est pas au rendez-vous. Meg Rosoff nous conte l'histoire de Bob qui tombe amoureux de Lucy sauf que la jeune femme craque sur Dieu à peine rencontré : le charme divin sans doute.

Mais j'ai tenu bon ! Au bout de cinquante pages, je voulais abandonner mais j'ai eu l'espoir (peut-être est-ce la foi ?) de croire en un revirement de situation mais non. J'ai refermé le livre avec un sentiment de désespoir. Le message du roman est clair : Dieu n’est qu’un bon à rien, ne compte pas trop sur lui, vis ta vie, petit humain, et essaie de voir la beauté du monde que Bob a bâclé... Ça laisse un goût amer quand même.

 

 

 


 

 

 
Au commencement il y avait Bob de Meg Rosoff
Edition Black Moon
360 pages – 15€


J'aimerai trop - Keen'v  ♪

 

Commenter cet article

Luna 13/09/2012 15:01

Je crois que j'avais lu trop d'avis négatifs pour être déçue par ce livre ! Du coup, j'ai trouvé l'histoire assez agréable...

alittlematterwhatever 13/09/2012 22:15



lol tu t'es attendue au pire donc tu as été surprise positivement !



stephanie plaisir de lire 30/05/2012 23:58

comme tout j''ai trouvé que le résumé était vraiment alléchant mais sacrée déception ! Nous avons un avis assez similaire. Je l'ai lu rapidement mais (pdt de nombreuses pages) j'ai trouvé le temps
long...

alittlematterwhatever 31/05/2012 00:15



pareil, je comptais le nombre de pages qu'il me restait.



Luthien 21/05/2012 15:11

Les catastrophes car Bob a relié la météo a son humeur et je pense qu'il est déçu/excité tant qu'il n'a pas couché avec Lucy et donc ça se ressent sur le temps.
Pour Lucy, il lui donne son adresse au début du roman. Mais comment elle le trouve alors qu'il est censé avoir déménagé, un peu compliqué ! Je pense que comme Dieu il a juste genre bâti un autre
immeuble à côté.

Luthien 21/05/2012 15:02

Le roman n'est pas très long et il y a déjà beaucoup de personnages donc ils ne sont pas trop mis en avant, dommage en effet. :/
Oui, je vois ce que tu veux dire ! Il l'aurait largement mérité. Mais je comprends pas comment Bob a eu cette augmentation alors que c'est Mister B qui a rédigé la lettre...

alittlematterwhatever 21/05/2012 15:08



oui, remarque, il y a pas mal de chose que je n'ai pas compris.


Pourquoi les catastrophes naturelles ? pourquoi le déluge ? où Bob habite-t-il (comme Lucy va le voir) ?


Pleins de questions,quoi !



Luthien 21/05/2012 14:37

Tout à fait d'accord pour le personnage de Bob : insupportables en tous points !
Par contre, je trouve qu'il y a quand même de l'espoir avec Mister B et Estelle. :)

alittlematterwhatever 21/05/2012 14:40



oui, j'ai adoré Estelle. Trop dommage qu'on ne la voit pas plus.


Pareil pour Mister B, je ne sais pas, j'aurais aimé qu'il soit récompensé (si tu vois ce que je veux dire) . On a l'impression qu'il n'existe que pour Bob, ça aurait été bien qu'il se détache de
lui.