Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
a little matter whatever

Entre imaginaire et réel, bienvenue chez moi.Critiques et actualités littéraires, coups de coeur et découvertes. J'espère que vous trouverez votre bonheur. N'hésitez pas à partager vos avis ou à me contacter si besoin (alittlematterwhatever[at]gmail[point]com). A bientôt !

Birth marked de Caragh M. O'Brien : Girls, be ambitious !

Publié le 26 Novembre 2011 par alittlematterwhatever in Critiques littéraires, Caragh M. O'Brien, Mango

Le premier tome de Birth marked, Rebelle avait été l’un de mes coups de cœur de l’année précédente. Avec Bannie, le deuxième tome, Caragh M. O’Brien livre enfin la suite des aventures de Gaia.


Nous avions quitté notre héroïne alors qu’elle fuyait l’enclave. Gaia traverse maintenant le désert avec sa petite sœur, pour retrouver sa grand-mère, qui vit dans la Forêt Morte. L’adolescente prend rapidement conscience de la difficulté du voyage : ses provisions sont vite épuisées mais elle est secourue par Chardo Peter, qui la ramène à Zile, un étrange village où une fois de plus, la natalité semble être au centre des préoccupations. Gaia va devoir s’adapter aux coutumes qui ne sont pas les siennes, tout en gardant ses convictions. Mais quand un simple baiser est un crime, aimer peut vous coûter la vie.


Moins d’actions et plus de ressentis. Voilà comment résumer la suite des aventures de Gaïa. Caragh M. O’Brien donne encore plus de profondeur à son héroïne. Depuis son premier accouchement, la jeune sage-femme a parcouru bien du chemin et c’est donc une Gaïa plus mature que nous retrouvons. En quittant l’Enclave avec sa petite sœur nouvellement née, Gaïa ne doit plus agir comme elle le ferait en temps normal, mais en pensant aux conséquences que ses choix pourraient provoquer. L’héroïne est donc beaucoup plus réfléchie et moins impulsive que dans le premier tome, j’ai d’ailleurs eu du mal à me dire que Gaïa n’avait que seize ans.Et qui dit nouveau décor, dit nouveaux personnages. Ici, Caragh M. O’Brien peut développer d’autres protagonistes  puisque Gaïa s’est installée dans le village et l’auteur s’en est donné à cœur joie. Je retiens surtout Olivia, la matriarche de Zile, femme forte et charismatique que j’ai adorée, mais aussi la pétillante Peony qui apporte un certain dynamisme à l’histoire.


Et si Rebelle, le premier tome m’avait surpris par son rythme effréné, dans Bannie, l’histoire démarre également rapidement mais se déroule un peu plus lentement. Malgré tout, on ne s’ennuie pas une seule seconde et une fois commencé, je vous garantis que vous n’arriverez pas à poser ce livre. J’ai maintenant hâte de connaître la fin des aventures de Gaïa : le troisième et dernier tome de la saga devrait sortir durant le premier semestre 2012.

 

Pour lire le dix premières pages, c'est par ici

Birth marked - Tome 2 - Bannie de Caragh M. O'Brien

Edition : Mango

400 pages - 18€

 

Commenter cet article

Mei 29/11/2011 00:46

Je ne sais pas pourquoi mais ta critique ne me donne pas envy de me presser pour lire la suite... enfin je la lirais, mais comme tu dis que tu as moins aimé que le premier tome, alors que celui ci
avait été un coup de coeur pour toi (me concernant, c'était une lecture sympathique, mais sans plus lol) donc je verrais ^^
...
...
...
Tu me le prêteras ? (sors)

alittlematterwhatever 29/11/2011 00:53



Si tu es gentille, oui....


Ce n'est pas que j'ai moins aimé mais ce second tome est vraiment différent. A part les personnages, l'histoire change radicalement et même si l'ambiance n'est plus vraiment la même, l'histoire
reste bien sympa