Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
a little matter whatever

Entre imaginaire et réel, bienvenue chez moi.Critiques et actualités littéraires, coups de coeur et découvertes. J'espère que vous trouverez votre bonheur. N'hésitez pas à partager vos avis ou à me contacter si besoin (alittlematterwhatever[at]gmail[point]com). A bientôt !

Gregor et la prophécie du Gris de Suzanne Collins : ♪ Voilà les rats ♪

Publié le 2 Mars 2012 par alittlematterwhatever in Critiques littéraires, Suzanne Collins, Hachette

http://www.decitre.fr/gi/96/9782012023796FS.gifAprès le succès de Hunger Games, les éditions Hachette nous proposent de découvrir la première saga de Suzanne Collins : Grégor et la prophécie du Gris, série qui se compose de cinq tomes.


Gregor a onze ans et contrairement aux autres enfants qui sont partis en colonie de vacances, il est resté chez lui pour s’occuper de Moufle, sa petite sœur de deux ans. En effet, depuis que son père a mystérieusement, c’est lui l’homme de la maison.

Alors que les vacances d’été s’annonçaient ennuyeuse, Gregor et Moufle tombent, accidentellement, au travers de la grille d’aération de la buanderie. Leur chute les mènera jusque dans le monde de Souterre .
Commence alors un périlleux et étonnant voyage qui lui révèlera bien des secrets !


Malgré une histoire très différente de Hunger Games, Gregor et la prophécie du gris m’a complètement scotché. Destiné à un public beaucoup plus jeune (dix ans et plus), ce roman saura pourtant conquérir les plus grands. Loin de la dystopie, l’auteure a inventé un monde imaginaire, qui prendrait place sous New York. Dans une interview, Suzanne Collins expliquait que c’est en lisant Alice au pays des merveilles qu’elle avait pensé à Gregor, mais les références ne s’arrêtent pas là : durant ma lecture, je n’ai cessé de penser à d’autres romans de Fantasy tels que Le monde de Narnia, L’Histoire sans fin… Pourtant, on ne peut absolument pas qualifier Gregor et la prophécie du Gris de déjà-vu. L’auteure a su créer un univers atypique, un monde souterrain, sombre où la lumière ne filtre jamais, où les bestioles qui nous font peur atteignent des tailles anormales (on peut chevaucher facilement  une chauve-souris ou monter sur un cafard !). Ici, pas de créatures fantastiques, Suzanne Collins a repris les créatures de la nuit et en a fait des personnages à part entiers : J’ai adoré Temp et Tick, les cafards, Ares et Aurora, les fidèles chauves-souris. Bien sûr, il y a également les humains : Gregor qui brillera par son courage et son sens des responsabilités, Luxa et son sale caractère et il y a Moufle, ce petit bout de deux ans qui m’a littéralement fait craquer : c’est un rayon de soleil dans ce monde si noir.


Suzanne Collins m’avait fait vibrer avec Hunger Games. Avec Gregor, elle m’a complètement conquise. Le rythme est soutenu et on retient son souffle à chaque page : on découvre, on s’inquiète, on a peur, on s’émerveille. Je ne saurais expliquer tout ce qu’on ressent en lisant ce roman, car même si tout au long de la lecture on sent qu’il s’agit d’un livre pour enfant, j’ai été touché par ce récit des aventures de Grégor. Je n’ai désormais qu’une hâte : découvrir la suite, Hachette nous fait un beau cadeau puisque Grégor et la prophécie du fléau sortira en juin. Il faut dire que la série est terminée aux Etats-Unis et qu’on peut donc s’attendre à une commercialisation rapide des autres tomes !

 

 


 

Gregor et la prophécie du gris de Suzanne Collins

Edition Hachette

307 pages - 12,90€


Voilà les rats - Chantal Goya

 

Commenter cet article

Nathan 02/03/2012 20:09

encore plus envie de le lire ! ;)

alittlematterwhatever 02/03/2012 20:10



Fonce, il est vraiment génial