Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
a little matter whatever

Entre imaginaire et réel, bienvenue chez moi.Critiques et actualités littéraires, coups de coeur et découvertes. J'espère que vous trouverez votre bonheur. N'hésitez pas à partager vos avis ou à me contacter si besoin (alittlematterwhatever[at]gmail[point]com). A bientôt !

Tu es dans mes chaussures mais tes pieds t’appartiennent : Treize petites enveloppes bleues de Maureen Johnson

Publié le 7 Octobre 2011 par alittlematterwhatever in Critiques littéraires, Maureen Johnson, Gallimard

Treize petites enveloppes bleues est un roman traitant du deuil, le tout enveloppé dans une comédie tendre et émouvante.

 

Ginny vient de perdre sa tante, Peg. Cette dernière, « un peu folle » d’après l’adolescente, lui laisse un drôle d’héritage : treize petites enveloppes bleues qui la guideront vers un mystérieux voyage à travers l’Europe. De Londres à Amsterdam, en passant, entre autre, par la Grèce, l’adolescente va vivre bien des aventures ! Livrée à elle-même, sans guides de voyage, sans dictionnaire linguistique, sans appareils technologiques (téléphone, ordinateur…), Ginny va devoir marcher dans les pas de sa tante. Cette course au trésor la forcera à se dépasser et à donner le meilleur d’elle-même. En suivant les directives laissées par chaque enveloppe (qu’elle devra, bien sûr, ouvrir au fur et à mesure), l’adolescente réalise un voyage qui tient lieu d’hommage à sa tante disparue.

 

Treize petites enveloppes bleues est un de ces romans que l’on lit quand on a envie de voyager. Certes, c’est très caricatural et pourtant, on y croirait presque, aux parisiens râleurs et leur baguette de pain, aux anglais et leur cheveux roux, aux italiens dragueurs qui roulent en Vespa. Maureen Johnson va directement chercher les détails qui parleront à ceux qui n’ont pas eu la chance de visiter ces pays. Il suffit de fermer les yeux et imaginer pour vivre alors un magnifique voyage avec Ginny.

 

On se met sans peine dans la peau de cette adolescente timide et réservée. J’ai aimé sa simplicité, qu’elle ne comprenne pas toujours ce que sa tante attend d’elle. On la sent souvent perdue, et pourtant elle se dépasse toujours pour faire ce que la lettre lui dit de faire. Malgré une histoire très fantasque, j’ai trouvé que Ginny était un personnage plausible : cette adolescente pourrait être n’importe qui ! Si treize petites enveloppes bleues est une voyage initiatique, c’est également une invitation aux rencontres. Peg incite sa nièce à s’ouvrir aux autres, soit en rencontrant des personnes qu’elle a elle-même rencontré, ou alors en la défiant de parler à des inconnus : « soit la mystérieuse bienfaitrice d’un artiste », « invite un garçon à manger un gâteau ». Malgré les instructions de sa tante, Ginny saura rester fidèle à elle-même, une adolescente qui a les pieds sur terre, peut-être un peu moins timide.

 

Maureen Johnson nous livre ici une jolie histoire. Il faut ouvrir grand les yeux et voir la beauté du monde qui nous entoure, s’ouvrir aux autres : on a plein de choses à apprendre d’eux ! Treize petites enveloppes bleues est donc un roman à découvrir sans tarder. Il vous fera voyager en cette période automnale !

 

Treize Petites Enveloppes Bleues de Maureen Johnson
Editions Gallimard Jeunesse,

347 pages - 13€

 

Commenter cet article

Mei 07/10/2011 10:05


Contente que ce livre t'ait plu ^^
Lire ta critique me donne envy de repartir en voyage... Les vacances, l'Italie, tout ça... Pfff, c'est dur d'être en automne XD


alittlematterwhatever 07/10/2011 10:22



Ehh oui, on aimerrait retrouver les vacances et la mer !