Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
a little matter whatever

Entre imaginaire et réel, bienvenue chez moi.Critiques et actualités littéraires, coups de coeur et découvertes. J'espère que vous trouverez votre bonheur. N'hésitez pas à partager vos avis ou à me contacter si besoin (alittlematterwhatever[at]gmail[point]com). A bientôt !

La fille du déménageur de Caroline Vermalle ♪ Seul ♪

Publié le 30 Mai 2013 par alittlematterwhatever in Critiques littéraires, Hachette

la fille du déménageurJ’étais curieuse de découvrir l’une des fameuses Black Moon nouvelles. N’ayant lu ni 16 lunes, ni le troisième tome de Delirium, mon choix s’est porté sur La fille du déménageur de Caroline Vermalle.

 

Vincent vient d’apprendre que Cindy, sa fille de seize ans a fait une tentative de suicide. Sur la demande de son ex-femme, il accepte de l'accueillir Cindy pour quelques jours. Il décide alors de profiter de ce temps pour lui redonner le goût de vivre. Mais pour cela, il doit mettre de l’ordre dans sa maison et dans sa vie, pour redécouvrir ce qui compte vraiment.

En lisant la quatrième de couverture, je savais que j’aurai à faire à une histoire touchante. Ma lecture l’a confirmé. Le style de Caroline Vermalle est vraiment plaisant. Les lignes se lisent aussi facilement que les pages se tournent, trop vite à mon goût. Je dois avouer que j’ai été un peu déstabilisée au début. A travers les romans Young Adult, je suis habituée à lire à travers les yeux d’adolescentes ou de jeunes femmes et ici, je me suis retrouvée à penser comme un homme de quarante ans, divorcé et père de famille. Cependant, cela n’enlève rien au charme de l’histoire et au contraire, j’ai été encore plus émue de voir Vincent craquer, impuissant face au mal-être de sa fille.

J’ai donc tourné les pages avec de nombreux sourires : Cindy est fan de K-pop, un monde complètement obscur pour les non-initiés : Vincent cherche à savoir ce qui ferait plaisir à sa fille, il essaie de la comprendre ce qui donne des moments drôles mais également touchants dont j’aurais aimé poursuivre la lecture. Car il est là, l’inconvénient des nouvelles : on a à peine le temps de connaître les personnages et de les aimer qu’il faut déjà les quitter. Mais bon, le format est comme ça, je le savais. Je vois le côté positif : si l’histoire m’a donné envie d’en savoir plus, c’est que Caroline Vermalle a réussi à m’accrocher. La quatrième de couverture ne mentait pas, c’est vraiment une auteur à surveiller.

Les Black Moon nouvelles sont donc parfaites pour les adolescents qui veulent commencer à lire mais qui seraient trop réticents à lire des romans de quatre cents pages. Ouvrir la lecture à tous, voilà une belle initiative. En plus, le prix permet de se faire plaisir sans se ruiner !


La fille du déménageur de Caroline Vermalle
Edition Hachette (Black Moon nouvelle)
64 pages - 5,90€

Seul - Ina Ich

Commenter cet article

LetterBee 31/05/2013 12:57

Je ne connaissais pas cette collection. L'histoire focalisée sur le point de vue d'un père, l'idée me plaît beaucoup. :)
J'avoue que si la fille est fan de K-pop, rien que pour ça, je serais curieuse de lire cette nouvelle. :D (en espérant que ce ne soit pas tourné en ridicule :D)

alittlematterwhatever 01/06/2013 00:10

Après, comme la fille n'est pas vraiment présente dans l'histoire, la Kpop est juste mentionné mais ça m'a fait rire le clin d'oeil.
Et franchement ça change beaucoup le fait de suivre le point de vue du père. Une vision super intéressante.