Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
a little matter whatever

Entre imaginaire et réel, bienvenue chez moi.Critiques et actualités littéraires, coups de coeur et découvertes. J'espère que vous trouverez votre bonheur. N'hésitez pas à partager vos avis ou à me contacter si besoin (alittlematterwhatever[at]gmail[point]com). A bientôt !

La fille qui ne croyait pas aux miracles de Wendy Wunder ♪ A place nearby ♪

Publié le 13 Juin 2012 par alittlematterwhatever in Critiques littéraires, Hachette, Wendy Wunder

fille-croyait-miracles-prochaine-parution-bla-L-OU3yzC.jpegLa couverture m’avait fait de l’œil dès que les éditions Black Moon l’avaient dévoilée. Je savais que La fille qui ne croyait pas aux miracles finirait dans ma PAL, il me le fallait !

Atteinte d’un cancer, Campbell sait qu’elle va bientôt mourir. La maladie s’étend, il n’y a plus rien à faire. L’adolescente a perdu tout espoir de guérison : seul un miracle pourrait la sauver mais voilà, Cam n’y croit pas. Sa mère et sa petite sœur décident de l’emmener à Promise, une petite ville où des actes miraculeux se produiraient, pour qu’elle puisse constater que les miracles existent bel et bien !

Je dois dire qu’en lisant le résumé de la quatrième de couverture, j’étais partagée : j’ai lu, il y a quelques mois,  Je veux vivre de Jenny Downham et je trouvais les deux résumés très ressemblant. Plusieurs avis m’ont réconforté : les deux romans étaient apparemment très différents, je me suis donc lancée sans crainte dans cette lecture.

L’histoire de Campbel m’a beaucoup émue : comment en aurait-il pu être autrement ? L’héroïne est attachante. Sans s’apitoyer sur son sort, elle a accepté son destin et aimerait que ses proches en fassent de même. Pourtant le roman de Wendy Wunder est une ode à l’espoir. L’auteur nous rappelle que tout ce qui nous entoure est un miracle en soit, grâce au personnage de Perry, la petite sœur de Cam. Je l’ai beaucoup aimée, elle et sa liste des miracles qui se produisent au quotidien : « un beau garçon nous offre un logement », « voir des flamants roses s’installer en dehors de leur habitat naturel ». J’ai été touché par cette famille : Campbell qui sait que la mort est inévitable et qui essaie de préparer son entourage à sa mort, Perry et Alicia, leur mère, qui veulent croire à un miracle.

"Parce qu'elle devait se préparer à l'inévitable. A ce qui lui arrivait pour de vrai. Entretenir l'espoir n'avait aucun sens"

Pourtant, ce n’était pas gagné, je dois avouer que les cinquante premières pages m’ont fait un peu peur. Le style était lourd, je ne comprenais pas tout : beaucoup d’allusions aux parcs Disney que je n’ai pas trouvé très utiles. Parfois, certains personnages donnaient des surnoms à l’héroïne et j’avoue ne pas avoir tout saisi entre les Cayum et les Samoa, j’aurais aimé une petite explication. Je dois dire que l’absence de description des personnages m’a un peu génée. D’après moi, certains détails n’ont pas été exploités à fond, j’aurai voulu en savoir plus. Les deux, voire trois, pages blanches séparant chaque chapitre m’ont donc encore plus frustré : c’était de l’espace qui aurait pu être rempli !

En résumé, une fois passée le début, je n’ai pas su lâcher La fille qui ne croyait pas aux miracles, un roman tout en douceur et plein d’espoir qui ne manquera pas de vous arracher quelques larmes !

 

La fille qui ne croyait pas aux miracles de Wendy Wunder

Edition Hachette (Coll. Black Moon)

400 pages - 16€

 

A place nearby - Lene Marlin  ♪

 

Commenter cet article

Mei 13/06/2012 19:16

Je ne pense pas le lire un jour (j'aime les livres tristes jusqu'à une certaine mesure lol) mais ce doit être un joli roman, que tu donnes envy de découvrir ^^